Devis mutuelle santé

Devis mutuelle santé

Assurance maladie


Vacances hors de l'Europe

Saviez-vous que pour vos vacances dans un pays n'appartenant pas à l'Espace Économique Européen, vous pouvez bénéficier d'un remboursement de l'Assurance Maladie pour vos soins médicaux à l'étranger, à condition bien évidemment que vous remplissiez quelques critères.

 

En dehors de l'Union Européenne

Pour les soins urgents imprévus dans un pays étranger durant vos vacances, votre caisse d'Assurance Maladie vous rembourse ces soins. Ce n'est qu'à votre retour que votre caisse vous attribuera le remboursement. Vous devez donc bien ranger les factures et justificatifs de paiement et les présenter à votre caisse.

 

Avant que vous ne partiez en vacances, informez-vous sur l'état sanitaire du pays où vous comptez vous rendre, de même que les frais médicaux qui reviendront à votre charge. Vous pouvez vous renseigner auprès du ministère des Affaires étrangères et européennes, votre caisse d'Assurance Maladie, votre assureur ou votre agence de voyages.


20/01/2012
0 Poster un commentaire

Déclarer votre médecin traitant

 

 

 

 

 

 

Le choix du médecin traitant

Vous êtes libre de choisir votre médecin traitant. Il suffit d'en choisir un vous convenant le mieux et qui soit pratique pour vous. Il peut donc être votre médecin de famille, un médecin généraliste ou même spécialiste, conventionné ou non conventionné. Il vous est tout de même conseillé de choisir un médecin que vous connaissez déjà. Après avoir fait votre choix, c'est le moment de déclarer votre médecin traitant à votre caisse d'Assurance Maladie.

 

Formulaire à remplir

Pour le déclarer, vous devez remplir le formulaire de « Déclaration de choix du médecin traitant », en présence de votre médecin. Pour ce faire, il suffit de vous munir du formulaire à votre prochaine consultation. Vous obtiendrez ce formulaire auprès de votre caisse d'Assurance Maladie. Il est également disponible sur la Toile. Vous pourrez le télécharger ou le remplir directement sur Internet. Si vous choisissez la dernière option, vous devez d'abord obtenir l'accord de votre médecin traitant.

 

Après avoir rempli le formulaire de déclaration de votre médecin traitant, remettez-la à votre caisse. Si vous souhaitez pas faire le déplacement, vous avez la possibilité d'effectuer son envoi sous enveloppe affranchie au tarif en vigueur.


29/12/2011
0 Poster un commentaire

Congé de paternité : droits et démarches

Suite à la naissance d'un enfant, vous pouvez percevoir quelques jours d'absence en complément avec les trois jours de congés autorisés par le code de travail.

 

Procédures

 

Vous devez notifier votre caisse d'assurance maladie, ainsi que votre employeur de la naissance de votre enfant par le biais d'une lettre recommandée avec accusé de réception.

 

Par la suite, on vous demandera de présenter certaines pièces justificatives, telle qu'une copie du livret de famille ou de l'acte de naissance. Si le bébé n'a pas survécu à la naissance, on doit alors présenter une copie de l'acte d'enfant sans vie, ainsi qu'un certificat médical d'accouchement.

 

Si la mère décède à l'accouchement, le père reçoit également le congé de paternité postnatal.

 

Le congé de paternité dure généralement de onze jours, incluant les jours fériés, le samedi et le dimanche. En cas de naissances multiples, vous recevrez 18 jours d'absence.

 

Ce dispositif s’adresse à tous les employés, quelle que soit la nature de votre contrat (temps plein ou temps partiel).


21/12/2011
0 Poster un commentaire

Maternité : remboursements sécurité sociale et mutuelle

Les femmes enceintes doivent généralement faire face à plusieurs frais de santé pendant et après l'accouchement. Les mutuelles santé ainsi que la Sécurité sociale interviennent alors pour vous alléger de ces dépenses.

 

Sécurité sociale

 

L’Assurance maladie propose de prendre en charge toutes les dépenses relatives aux séances de préparation à la naissance. Le montant exact du remboursement dépend de l'acteur de santé qui vous prodigue les soins (médecin ou sage-femme), mais vous recevrez le plus souvent une prise en charge à la hauteur de 100% du tarif de convention.

 

La Sécurité Sociale s'occupe également de la péridurale, séjour hospitalier et les échographies.

 

Mutuelle

 

On peut aussi solliciter l'intervention d'une mutuelle pour surmonter les dépenses non-remboursés par la Sécurité Sociale. La mutuelle prend en charge les dépassements d’honoraires des obstétriciens et des anesthésistes ainsi que les frais de confort tels que la chambre particulière, le téléphone et la télévision. Certains organismes peuvent même vous offrir des services complémentaires tels que le forfait amniocentèse, FIV ou la prime de naissance ou d'adoption.


15/12/2011
0 Poster un commentaire

La région Parisienne réagit aux inégalités de l’accès aux soins

Un rapport de l’assurance maladie publié le 29 juin dernier avance que les personnes les plus défavorisées font face à des inégalités en raison d’un manque d’accès aux soins. Ces personnes ont ainsi moins recours aux examens de prévention et sont les plus touchées par les compléments ou dépassements d’honoraires. Exemple mentionné dans le rapport : En 2008, 8% des femmes cadres et avec un statut social supérieur n’ont pas eu recours à une mammographie durant les trois dernières années contre 20% chez les ouvriers. Ils sont seulement 9 généralistes pour 10 000 habitants à ne pas pratiquer les dépassements honoraires.

 

Face à ces inégalités décrites sur le document de la caisse nationale de l’assurance maladie (cnam), la ville de Paris a vite réagit pour proposer un plan d’action permettant un meilleur accès aux soins aux parisiens. Pour venir à bout de la crise sanitaire, Paris met en place un « programme de renforcement de l’offre des soins de premier recours », qui consiste en l’investissement de 2 millions d’euros dans la création et la modernisation des centres de santé. Plusieurs de ces établissements porteront le label ‘Paris santé’. Les centres portant ce label permettront aux patients de se soigner et se faire consulter sans devoir avancer une somme conséquente.

Source : //www.terrafemina.com/vie-privee/bien-etre/articles/5294-paris-veut-remedier-aux-inegalites-dans-lacces-aux-soins.html

01/07/2011
0 Poster un commentaire

Arrêt de travail pour maladie : Vos formalités

Un arrêt de travail fait suite à votre état et exigence de santé. Seul votre médecin peut vous le prescrire. Présenté sous 3 volets, votre arrêt de travail doit être soumis à votre caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), à votre employeur ou à votre centre de Pôle emploi si vous êtes au chômage indemnisé. Vos fiches sont à renvoyer à chacun de ces parties dans un délai de 48 heures. Dépasser ce délai et en l’absence de justificatif, vous risquez des sanctions telles la baisse du montant de vos indemnités.

Les deux premiers volets sont à adresser à votre CPAM et le 3ème à votre employeur ou Pôle emploi. Si vous êtes employé, votre entreprise doit à son tour soumettre une attestation de salaire à votre CPAM afin de déterminer le montant des indemnités journalières.

Vos sorties limitées en cas d’arrêt maladie

En adressant votre arrêt de travail à votre CPAM, elle est en droit d’appliquer des mesures de contrôle. Selon les règles, vous devez, dans le cadre d’un arrêt de travail, obligatoirement être à votre domicile à des heures précises : entre 9h-11h et 14-16 h. Au cas contraire, vous risquez la réduction ou l’annulation de vos indemnités, sauf :

- Si vous devez entreprendre des examens ou visites médicaux,

- Si votre médecin, se basant sur votre état de santé, vous autorise des sorties libres. Attention : Dans ce cas, la mention doit être faite sur les volets adressés à l’Assurance maladie.


10/06/2011
0 Poster un commentaire

Aide complémentaire santé

Autrefois connu comme le crédit d’impôt, l’aide complémentaire santé est une participation financière pour l’acquisition d’une complémentaire santé. Cette aide s’adresse aux particuliers, vivant en France de manière stable et régulière, n’ayant pas droit à la CMU. En effet, leurs revenus annuels dépassent les 20 %, qui donnent droit à la couverture maladie universelle.

 

Demande aide complémentaire santé

Pour bénéficier de l’aide complémentaire santé, il faut faire une demande à votre Caisse d’Assurance Maladie, en joignant les justificatifs nécessaires. Si vous avez droit à cette aide, il vous faut par la suite, présenter l’attestation de la CPAM à une mutuelle complémentaire santé(contrat responsable) de votre choix. La plupart des organismes de complémentaire santé acceptent de pendre en charge les personnes bénéficiant de cette aide. L’assureur réduira ainsi votre cotisation.

 

A noter qu’après avoir obtenu l’attestation,  vous avez un délai de 6 mois pour souscrire une complémentaire santé, en y joignant les documents originaux.

Aide complémentaire santé- Montant

Le montant de l’aide complémentaire santé est attribué en fonction de l’âge de la personne :

  • Moins de 16 ans - 100 €
  • 16 à 49 ans – 200 €
  • 50 – 59 ans – 350 €
  • 60 ans et plus – 500 €

Aide complémentaire santé – Tiers payant social

La Securite Sociale joint également à l’aide complémentaire santé une attestation donnant droit au Tiers payant social (TPS), pendant 18 mois. Grâce à ce service, l’assuré est dispensé d’avancer de l’argent pour les honoraires des médecins, à condition de respecter le parcours des soins coordonnés.


06/04/2011
0 Poster un commentaire

Securite sociale

Fondée depuis 1945 sur des fondamentaux (la solidarité, l’égalité d’accès aux soins et la qualité des soins), la sécurité sociale est une couverture qui vous permet de vous faire soigner.

Le rôle de la sécurité sociale

La sécurité sociale à pour objectif de nous garantir, ceci quel que soit votre lieu de résidence en France et quel que soient vôtre revenu. De plus, le régime obligatoire veille à ce que nous profitons de soins venant de professionnel de santé de très bon niveau et en ce qui concerne la contribution, nous devons tous contribuer en fonctions nos moyens et recevoir selon nos besoins. Afin de bien répondre aux attentes de tout un chacun, la sécurité sociale a mis sur pied plusieurs branches, comme la branche maladie, la branche famille, la branche retraite, la branche accidents du travail-maladies professionnelles.

Couverture maladie pour tous

La sécurité sociale propose la branche maladie pour la prise en charge des risques de maladie, invalidité, maternité et décès. La sécurité sociale est une société de famille qui gère au plan national les branches accidents du travail, maladies professionnelles et les branches maladie. La sécurité sociale présente donc plusieurs branches pour assurer chaque français, quel que soient leur profil ; salariés, commerçant, professions libérales et industriels, étudiants, entre autres.

La prise en charge de la sécu

La sécurité sociale rembourse quelques frais de santé comme, les vaccins qui sont couverts sur la base du tarif de convention, elle couvre également les soins conservateurs tels que carie et détartrage qui sont eux pris en charge à 70 %. En ce qui concerne le ticket modérateur, vous pouvez souscrire à une assurance santé pour compléter cette partie non remboursée par la sécurité sociale.


20/01/2011
0 Poster un commentaire